DEFINITION DE L’OSTEOPATHIE

L’ostéopathie est une méthode thérapeutique manuelle dont les premiers principes ont été décrits par Andrew Taylor Still en 1874. Cette thérapie s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité affectant les structures composant le corps humain.

Selon son principe : toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé.

L’ostéopathe exerce en s’appuyant sur une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie. Il considère l’individu dans son ensemble : tout à la fois art, science et technique, l’ostéopathie repose en effet sur un concept philosophique :  « l’homme est un tout ».

Le praticien n’utilise que ses mains : il perçoit tensions et déséquilibres grâce à une palpation précise, minutieuse, exacte, qui est le fondement même de l’ostéopathie. Grâce à cette qualité d’écoute, l’ostéopathie est une thérapie préventive et curative.

PRINCIPES

L’ostéopathie repose sur des concepts originaux :

    • la capacité du corps à s’auto-guérir
    • la main, outil d’analyse et de soins
    • la prise en compte de la globalité de l’individu
    • le principe d’équilibre tissulaire

Elle nécessite des compétences spécifiques, une connaissance approfondie de l’anatomie, de la biomécanique et de la physiopathologie du corps humain ainsi que des interactions entre chacun de ses systèmes.

Elle prévient et soigne de nombreux troubles mécaniques, mais s’applique également sur le système nerveux, fonctionnel et psychologique.

Elle aide chacun à gérer, de manière responsable et autonome, son « capital vie » pour un mieux-être quotidien.